Welcome to the - Applied Languages Europe Information page!

Make your own free website on Tripod.com

La ville de.......


French Flag

Marseille

[...] Marseille n'est pas une ville pour touristes. Il n'y a rien à voir. Sa beauté ne se photographie pas. Elle se partage. Ici, il faut prendre partie. Se passionner. Être pour, être contre. Être, violemment. [...], Jean-Claude Izzo, Total Khéops.

 

Salut à tous!

Ce courrier est destiné à tous ceux qui vont passer les deux prochains semstres à Aix. Puisque je suis le seul parmi les Euros (en l’an 2000) d'habiter à Marseille, c'est à moi de vous donner quelques informations sur la ville.

... le transport

Pour les trajets Aix-Marseille il existent, en principe, quatre moyens de transport:

... les quartiers du centre-ville

 

Pour bon nombre des Français Marseille est la première ville du Tiers-Monde. On y trouve des gens un peu de partout. Et surtout au centre-ville qui, heureusement, n'est pas "nettoyé" comme ceux des autres villes de la France. Il y a des quartiers populaires avec une majorité d'habitants arabes en plein centre-ville, notamment Belsunce (situé entre la gare St.-Charles, la Porte d'Aix, la Canebière et le Centre Bourse) et Noailles (côté sud de la Canebière) où on trouve un marché alimentaire bon marché, des petits magasins qui vendent tous les saveurs du monde et la meilleure pizza en ville (rue des Feuillants; 8 F le quart au Roquefort!). La "vieille ville" est au nord du Vieux Port (côté Quai du Port, Hôtel de Ville); les petites rues et les places du Panier sont assez pittoresque, là où les maisons ont déjà été refait, bien que cet ancien quartier d'immigrés reste un quartier plutôt populaire. A l'autre côté du Vieux Port est situé le coin touristique, avec de nombreuses restaurants et bars entre le Quai de Rive Neuve et le Cours d'Estienne d'Orves. Les alentours de l'Opéra, qui ont été aménagés recemment, sont malheureusement décrits comme le "haut lieu de la prostitution" en ville. La rue Saint Ferréol, qui lie le Centre (commercial) Bourse et la Préfecture est la principale (et seule) rue piétonne, centre de consommation des Marseillais. Un peu plus à l'ouest se trouvent la Plaine (place Jean Jaurès) et le Cours Ju' (Cours Julien). C'est un quartier un peu alternatif avec des petits magasins, bars, marchés et restos très sympas.

... les sites touristiques

 

Une visite de Notre-Dame-de-la-Garde est absolument obligatoire. De préférence, choisissez un jour sans nuages (assez souvent dans la région) pour profiter d'une vue exceptionnelle sur toute la ville et la mer. Vous accedez à la "mère spirituelle" des Marseillais avec le bus numéro 60 oui bien à pied.

Je vous conseille également de faire une promenade au Panier (à voir: l'Hôtel-Dieu, la Vieille Charité, les places des Moulins et de Lenche. N'oubliez pas d'avancer jusqu'àu Parvis St Laurent pour une belle vue sur le Vieux Port).

On peut passer un moment tranquille aux jardins publiques des Palais Longchamp (métro 1), Palais du Pharo (bus 83) ou de la Villa Valmer (bus 83 sur la Corniche).

En été, on peut lier une visite du Château d'If avec une baignade à la petite plage de Sainte-Estève sur l'île de Ratonneau (les îles de Frioul). Les bateaux partent du quai des Belges.

Pour ceux qui préfèrent des promenades tranquilles: le petit Ports des Auffres et les anses autour de la presqu'île de Malmousque sont des endroits calmes et très pittoresques (bus 83).

... les plages

Il y a plusieurs plages sur la rade sud de la ville (Prophète, Roucas Blanc, Prado, Bonneveine, Pointe Rouge,etc.). Pour y aller prenez le métro 2 jusqu'au Prado, puis les bus 83 ou 19. Les Calanques au sud de la ville ne permet pas seulement des promenades magnifiques mais aussi des baignades assez idylliques. Pour y accéder il faut néanmoins prévoir une petite randonnée! A partir du rond point du Prado prenez le bus 21 pour Luminy, le 22 pour Morgiou, le 23 pour Sormiou ou le 19, puis le 20 pour Callelongue. Pensez à apporter suffisamment d'eau potable et de la nourriture.

Cinemas:

Il y a une bonne douzaine de cinemas en ville, dont cinq plus ou moins au centre-ville. Les Variétés/Cesar (rue Vincent Scotto/La Canebière et place Castellane) ont une programmation très intéressante, c'est-à-dire tous films en version originale (sous-titré) et des programmations spéciales. La place est à 38 F, un abonnement (non personnel!) coûte 280 F pour les dix. L'UGC Capitol est l'autre grand cinema sur la Canebière où on peut voir tous les grands films nationaux et internationaux en version française (la place entre 29 et 45 F). Une programmation très spéciale est proposée par les Musées de Marseille (le miroir dans la Vieille Charité et le Cinemac au Musée d'Art Contemporain) et parfois de quelques uns des nombreux théatres.


Théatres: Marseille est la deuxième ville de théatre en France (après, bien entendu, Paris). Vous trouverez des tout petites et très grandes salles partout en ville avec une programmation très diversifiée. Les tarifs varient entre 25 et 340 F (opéra!); faites attention aux tarifs réduits et aux abonnements!


Musique: Aussi vive que la scène théatrale est celle de la musique, notamment pour le rap français, le raggamuffin, le reggae, le rock et peut-être aussi le jazz. Les salles les plus importantes sont: le Dôme et le Moulin (grands groupes nationaux et internationaux), le Dock des Suds et le Café et l'Espace Julien (groupes locaux, nationaux et internationaux), la Machine à Coudre, la Friche Belle de Mai, Le Balthazar, le Poste à Galène et la MJC Mirabeau (musique alternative et ordinaire au sens large). A ne rater sous aucun prétexte, les fêtes de quartier à la rentrée.

Les amateurs de la musique enregistrée vont trouvez une collection inépuisable de disques dans les disquothèques des bibliothèques municipales (à St. Charles et Bonneveine; des milliers de CDs de toutes sortes de musique. Adhésion gratuite pour les étudiants, prêt gratuit!).


Les petits achats: Le centre du commerce sont la rue St. Ferréol et le Centre Bourse. On y trouve des magasins de prêt-à-porter, de chaussures, etc. et bien sûr le Virgin Megastore et la FNAC (disques/librairie). Des créateurs et stylistes locaux se sont installés dans la rue de la Tour (entre Bourse et Opéra) et principalement au Cours Julien. Ailleurs, c'est dans la première partie de la rue Paradis qu'on trouvera le grand standing en matière de mode. Parmi les bonnes librairies généralistes il y a Maupetit, sur la Canebière, Fueri-Lamy, rue Paradis, et une dont j'ai oublié le nom dans la rue Pavillon. Les bouquinistes se tiennent tous les jours sauf le dimanche devant l'entrée des Archives communales et du Conservatoire de musique (place Carli, à l'extrémité du Cours Julien) et au Cours Julien. Dans les rues adjacentes se situent quelques petits magasins de disques (d'occasion et neuf).


Les Marchés: Les marchés alimentaires ont lieu tous les jours sauf le dimanche et acceuillent bien souvent des forains vendent des vêtements, livres et babioles (Marché de la Plaine, place Jean-Jaurès; Marché de la place des Capucins; Marché du Prado, avenue du Prado côté Castellane; Marché aux poissons, Quai des Belges sur le Vieux Port). Dans une tout autre ambiance, une visite s'impose au marché aux puces de Marseille, lieu bruyant et coloré, une véritable ville dans la ville. Les brocanteurs et particuliers s'installent à l'extérieur des halles du marché, le samedi (métro 2 jusqu'à Bougainville, puis bus 70, 26, 36).


Le «nightlife» de Marseille n'est probablement pas ce qu'on attend d'une ville de sa taille. On y va trouver quand-même quelques coins sympas pour sortir. Personnellement, je n'aime pas trop les bars autour du Vieux Port, sauf quelques exceptions comme la Caravelle au Quai du Port et le King Bar, rue Bailli de Suffren (entre le Quai des Belges et la place de Gaule). C'est quand-même ici où on trouvera pas mal de Marseillais pendant les nuits du week-end. Si on préfère une ambiance moins branchée, il vaut mieux se diriger vers le Cours Julien, la Plaine et les petites ruelles adjacentes. Ceux qui ont le moyen de se deplacer pendant la nuit (voiture) peuvent également essayer les bars aux plages du Prado, et l'Escale Borely (que je ne connais pas du tout).

Pour s'informer sur les faits de la ville, il y a les deux journaux La Provence (droite) et La Marseillaise (gauche). La Provence a un supplément culturel hebdomadaire qui s'appelle Sortir. Il est vendu avec le journal du mercredi et distribué gratuitement dans quelques lieux culturels (Virgin, FNAC,...). On va y trouver des dates de toutes sortes de manifestation culturelle dans toute la région (Aix incluse). L'hebdo Taktik se veut première source d'informations sur la vie culturelle de Marseille. Il est distribué gatuitement un peu partout en ville. Radio Grenouille (FM 88.8) et FIP Marseille (FM 96.8) ont d'abord une programmation musicale alternative et des agendas pour les manifestations culturelles de la ville.

Le tout petit Vox Mag est un agenda gratuit bimensuel pour Marseille et la région qu'on trouve également dans les bars, cafés, théatres, etc. L'office de la culture distribue aussi un agenda culturel, qui s'appelle In Situ et qui paraît chaque mois.

Si vous avez besoin d'un plan de la ville, demandez à l'office du tourisme tout au bout de la Canebière (Sortie de métro Vieux Port).

... le guide autrement

Si vous avez envie d'en savoir davantage, je vous recommande le guide Autrement - Marseille; éditions autrement, Paris, 1998 (89 F), dont j'ai cité quelques passages. C'est un guide des quartiers, des lieux et des gens, composé par des écrivains contemporains. Un véritable "mode d'emploi" de la ville.

 

© Martin Ecrivez un email pour toutes questions